Au tour de XL Airways France d’être en difficulté

Au tour de XL Airways France d'être en difficulté
© stock.adobe.com

Publié le  à 0 h 0

La compagnie aérienne XL Airways France réunit aujourd’hui ses actionnaires pour examiner sa situation financière, qui nécessiterait une recapitalisation.

Le ton de la convocation ce 21 aout 2019 des actionnaires du transporteur français, marié depuis 30 mois à La Compagnie Boutique Airline au sein de Dreamjet Participations, n’est guère rassurant : publié hier par La Tribune, il explique que « compte tenu de la situation dans laquelle se trouvent les deux filiales, le conseil d’administration de DreamJet Participations a souhaité informer sans tarder les actionnaires sans attendre la fin de la période estivale ». La réunion ne portera que sur le cas de XL Airways et sur les « décisions envisageables », en clair selon le quotidien économique une recapitalisation  ; et de citer un proche du dossier selon qui XL Airways « a besoin de plus de 20 millions d’euros pour passer l’hiver ». Aucune réponse positive ou négative ne serait attendue lors de l’assemblée générale, mais la question de la survie de la compagnie et ses 600 salariés sera bien posée.

XL Airways, qui avait mandaté en décembre 2018 une banque d’affaires pour rechercher un « partenaire industriel sur lequel s’adosser », a passé deux années difficiles mais parlait de résultats meilleurs que prévus depuis juin. Et elle espère finaliser d’ici la fin septembre selon La Tribune le dossier de sa reprise, qui aurait deux candidats (« une compagnie aérienne européenne et un fonds d’investissement »). L’affaire serait surveillée de près par le gouvernement, tout comme dans le cas d’Aigle Azur qui vient d’annoncer la vente de ses activités au Portugal pour assurer sa survie.

Rappelons que XL Airways a commandé en janvier deux Airbus A330-900 livrables en 2020, et annoncé le réaménagement des cabines d’ici deux ans de ses quatre A330-200 et A330-300, avec une classe Premium (suite à l’abandon de la classe Galaxy en juin 2017). Elle transporte chaque année près d’un million de passagers vers les Antilles, les Caraïbes, l’océan Indien, les Etats-Unis et le bassin méditerranéen. Basée à l’aéroport de Paris-CDG, elle assure également des vols vers la Réunion au départ de Marseille, Lyon et Toulouse ainsi que des vols vers les Antilles au départ de Bordeaux, Toulouse, Marseille, Lyon, Nantes, Lille et Brest. En complément de ses vols réguliers, la compagnie assure aussi toute l’année des vols affrétés pour le compte des principaux tour-opérateurs français et européens.

©XL Airways

Avis

Une question, un commentaire?

💬 Réagir à cet article Au tour de XL Airways France Publiez votre commentaire ou posez votre question...

À lire également