XL Airways : une offre de reprise à la dernière minute

Publié le  à 0 h 0

Le tribunal de commerce de Bobigny a reporté à vendredi sa décision sur l’avenir de la compagnie aérienne XL Airways, une nouvelle offre de reprise ayant été déposée par Gérard Houa – qui avait déjà tenté de s’emparer d’Aigle Azur, autre transporteur français ayant cessé les opérations. La low cost Level propose à son tour des offres commerciales pour les passagers laissés en souffrance par l’arrêt des vols.

Attendu hier, le délibéré du tribunal de commerce de Bobigny sur une éventuelle liquidation de XL Airways a été reporté au vendredi 4 octobre 2019 suite à l’annonce surprise d’une nouvelle offre de reprise : Gérard Houa, président de Lu Azur, serait prêt à reprendre les contrats de leasing de deux Airbus A330 (sur les trois A330-200 et un A330-300 qu’elle opérait), et garderait selon La Tribune 276 salariés sur 570. Le tout serait financé par un apport personnel de 15 millions d’euros et un emprunt du même montant, et Gérard Houa présiderait la nouvelle compagnie, avec Philippe Bohn comme directeur général à ses côtés. Seules les liaisons vers les USA, le Mexique et la Chine, celles déficitaires vers La Réunion, les Antilles et la République Dominicaine étant abandonnées, précise le quotidien économique à qui Gérard Houa a déclaré « XL Airways est en mesure de se redresser en quelques mois sous réserve d’un apport de fonds de l’ordre de 30 millions d’euros ». Cette offre souligne en outre selon TourMag des « coûts salariaux non optimisés, une flotte vieillissante et coûteuse avec notamment des cabines aux standards de confort dépassés » et des « loyers avions non compétitifs ». Laurent Magnin, PDG de XL Airways, a déclaré à la sortie du tribunal : « l’offre ne nous a pas paru offrir toutes les garanties nécessaires mais la justice se laisse encore quelques heures pour délibérer ».

Le président de Lu Azur s’était illustré fin aout en tentant de s’emparer du contrôle d’Aigle Azur, dont il détenait 20% du capital, déjà avec M. Bohn à ses côtés. Un « coup d’état » déjoué à l’époque par les autres actionnaires, qui avaient remis en place le président Frantz Yvelin – mais n’avaient pu empêcher la mise en redressement judiciaire de la deuxième compagnie française. Gérard Houa avait initialement présenté une offre de reprise de 90% de la flotte et de 82,2% des employés, avec là aussi un financement d’environ 30 millions d’euros, mais la liquidation d’Aigle Azur avait finalement été prononcée la semaine dernière.

XL Airways a cessé tous les vols lundi ; après Air France, Air Austral, Air Caraïbes, Corsair, et French bee entre autres, la low cost Level France a annoncé hier la mise en place d’un tarif spécial pour les passagers affectés par les annulations, « afin qu’ils aient une solution alternative pour effectuer leur voyage. Les passagers XL Airways dont les vols programmés entre Paris et New York ont été annulés peuvent bénéficier du tarif spécial sur LEVEL France à 150€ l’aller simple bagage en soute et repas inclus (tarif soumis à disponibilité, repas inclus pour les réservations effectuées plus de 24h avant la date du vol LEVEL). Cette offre est valable pour des vols prévus jusqu’au 30 juin 2020. Les passagers ont la possibilité de réserver ce tarif jusqu’au 31 octobre 2019, en contactant le centre d’appels de LEVEL et munis de la preuve d’achat de leur billet XL Airways. Le numéro à contacter depuis la France est le 01 86 26 93 00 (+1 646 585 9797 depuis les Etats-Unis, coût d’un appel local) ». Level France opère jusqu’à 5 vols par semaine entre Paris-Orly et Newark, en A330-200 de 314 places.

©XL Airways

Avis

Une remarque, un témoignage, une question ?

À lire également