Les Français et les réformes institutionnelles

Publié le  à 0 h 0

Face à l’essoufflement des institutions, à la crise de confiance entre gouvernants et gouvernés et au manque de renouvellement des élites, les Français privilégieraient pour 40% d’entre eux la mise en œuvre au cours du prochain quinquennat de quelques réformes comme le non-cumul des mandats dans le (...)

Avis

Une remarque, un témoignage, une question ?

À lire également